Le site web de Jean-Baptiste Boussougou a été conçu par U+S Photos pages d'accueil  Gaelle Simon

© 2023 by EDDIE BAKER. Proudly created with Wix.com

Mentions légales : le site web de Jean-Baptiste Boussougou est hébergé par Wix.com Inc (adresse : 500 Terry A François Blvd San Francisco, CA 94158  - Téléphone : +1 415-639-9034) 

  • Grey Facebook Icon
  • Grey LinkedIn Icon
"Beau, sensible, humain et réconfortant"

JazzOCentre

"Mon avis est que cet album va durer de nombreuses années"

SoundofMusic

Suède

Please reload

REVUE DE PRESSE

November 05, 2015

FRANCE INTER, émission "Grand bien vous fasse !", par Elsa BOUBLIL

Une chronique radio de l'album "Mourim" (à écouter  à partir de 21 minutes 28 secondes)

June 13, 2016

PERFORM'ARTS, par Géraldine Martin

Mourim signifie « avec cœur » en Punu, une des langues parlées au Gabon, le pays d'origine de Jean-Baptiste. 

La musique de Mourim est bel et bien jouée « avec cœur ». À sa source, Henri Roger, piano et Jean-Baptiste Boussougou, contrebasse, voix, ney, oud, piano à pouces, Ngoni. 

Ces deux improvisateurs hors normes avaient déjà tenté l'aventure de cette rencontre en live lors du festival Baoù Expérience organisé à Saint-Jeannet, qui se déploie autour du geste improvisé et de la pluridisciplinarité artistique (Il y avait aussi entre autres, Serge Pesce, Emmanuel Somher, Julien Perez et deux artistes plasticiennes).

February 04, 2016

SUNSHIP, par Franpi

Il faut toujours faire confiance à Henri Roger dans ses rencontres. 

Le pianiste et guitariste nous livre avec une régularité temporelle que lui seul maîtrise de nouveaux témoignages de ses pérégrinations musicales. La dernière, Mourim, nous permet d’entendre à ses côtés le multi-instrumentiste (y compris la voix, instrument à par entière dans cette panoplie) Jean-Baptiste Boussougou qui apparaît dans notre viseur avec force clignotant.

Incroyable Henri ! On l’avait laissé à dresser des cartes de cocagne luxuriantes avec Jean-Marc Foussat, et le voici à mesurer un autre espace temps avec un musicien dont les racines africaines teintent l’album d’instruments traditionnels

January 31, 2016

IMPROJAZZ, par Marc Sarrazy

« La rencontre est belle et vise l’essentiel : mourim (le coeur en punu -la langue parlée au Gabon).

Hormis sur une pièce où il s’empare de sa guitare électrique, Henri Roger est au piano.

Le Gabonnais Jean-Baptiste Boussougou est lui souvent à la contrebasse, à la voix et aux effets sonores, mais aussi, selon les morceaux, à l’oud, au ney, au piano à pouces, au ngoni et à la boîte à tonnerre.

Enregistré en studio en juillet 2015, ce disque propose onze ballades unies par des sentiments de tendresse et de sérénité, onze errances musicales qui ne cherchent aucunement

January 26, 2016

CULTUREJAZZ, par Florence Ducommun

Le pianiste Henri Roger est un boulimique insatiable. Ce disque en duo avec le contrebassiste Jean Baptiste Boussougou suit de deux mois à peine le précédent sorti en octobre avec Jean-Marc Foussat intitulé Géographie des Transitoires, qui est également remarquable. Tous deux d’ailleurs sur le label « Facing You » (tout un programme !) créé par Henri Roger qui n’en est pas à son coup d’essai en matière de duo. Que ce soit précédemment avec le batteur Bruno Tocanne ou le guitariste Noël Akchoté, c’est chaque fois un plat délicat et plein de poésie, avec un grand sens de l’

January 25, 2016

MOZAÏC JAZZ, par Olivier Acosta

Oh là là, que cette rencontre est belle !

C’est Jean-Baptiste Boussougou, que je découvre avec délice, qui en est l’initiateur. Quelle riche idée de convier Henri Roger pour converser librement autour de compositions du contrebassiste-mais-pas-que.

Il y a une sorte d’évidence dans la manière qu’ont les deux musiciens de faire rentrer en résonnance leurs univers respectifs. Leurs cultures, devrais-je dire. Cela tient probablement à ce que l’un comme l’autre ont le souci de la projection de leur musique, du rapport de leur jeu au silence. Boussougou, dans toute sa contemporanéité, ne cherche pas à gommer ses racines, et son 

January 19, 2016

IMPROSPHERE, par Lucie Verdier

Le poly-instrumentiste Henri Roger, lumineux improvisateur ayant su creuser le sillon des musiques libres - libre dans son sens le plus noble - signe ici un opus plutôt différent de ceux auxquels il nous a habitué. 

La quête de Roger, toujours sincère, nous a souvent transporté ("Manipulsations", "Remedios la belle",etc.) d’univers en univers, diversité et qualité au rendez-vous.

Ici, il rencontre le contrebassiste poly-instrumentiste gabonais Jean-Baptiste Boussougou. 

Dialogue à bâton rompu, autour d’improvisations prédominantes certes, où la musique se décline aussi en de nombreux éléments mélodiques traditionnels. 

January 10, 2016

NOUVELLE VAGUE, par Jacques Lerognon

Je vous propose en ce début d’année, où nos oreilles sont encore fraiches, de vous essayer à la musique improvisée. Ne fuyez pas ! Il ne s’agit pas du tout comme vous pourriez l’imaginer d’une musique hermétique où seuls les musiciens s’amusent. Chacun des onze thèmes de cet album a été proposé par le multi instrumentiste gabonais Jean Baptiste Boussougou. Parfois quelques simples notes ou une petite phrase musicale, Henri Roger, longtemps pianiste de jazz, et JP Boussougou laissent ensuite parler leurs inspirations, leurs sensibilités, laissent courir leurs mains sur le piano ou la guitare pour l’un, sur les cordes

November 27, 2015

CULTURE JAZZ, par Thierry Giard

Ce disque est comme une oasis dans l’abondante discographie récente du pianiste-guitariste Henri Roger. Après une longue traversée des territoires fragiles et incertains de l’improvisation totale, il dialogue cette fois avec le contrebassiste poly-instrumentiste gabonais Jean-Baptiste Boussougou. Si l’improvisation est toujours dominante, elle se construit sur des éléments mélodiques traditionnels. La musique multicolore née de ce dialogue fructueux est d’une grande sensibilité poétique et humaine.

November 17, 2015

MUSIQUES BUISSONIERES, par Denis DESASSIS

Dire qu’Henri Roger est prolifique relève de l’euphémisme. Sa discographie s’enrichit à une vitesse étonnante et les références du label Facing You / IMR se multiplient comme d’autres, en des temps plus reculés, multipliaient les petits pains. Comptez une dizaine d’albums en un peu plus de trois ans et vous prendrez la mesure de la créativité d’un multi instrumentiste (pianiste et guitariste au premier chef) qui paraît ressentir la nécessité de fixer ses belles rencontres musicales. Si vous êtes un lecteur, même occasionnel, de mes Musiques Buissonnières, vous n’ignorez pas que j’accorde la plus grande attention à son travail. Je

November 14, 2015

JAZZOCENTRE, par la Pieblesoise

Un black, un blanc. Un même élan musical « avec coeur » 

(« mourime », en langue punu du Gabon). « Mourim » est inspiré, traversé, illuminé, par ce battement vital.

La trame de cet album, d’une délicatesse sans pareille, a été tissée à partir de thèmes composés par Jean-Baptiste Boussougou, contrebassiste et multi-instrumentiste né au Gabon. Henri Roger, pianiste et multi-instrumentiste du moyen pays niçois, et lui ont laissé libre cours à leurs talents d’improvisateurs, pour sculpter cette trame en de fines silhouettes évocatrices.

Beau, sensible, humain, et réconfortant. C’est ce qu’offre avec une générosité sans limites le dialogue

November 08, 2015

PJI (Suisse), par Brigitte Mari

Une grande découverte : "Mourim" album tout récemment sorti de Jean-Baptiste Boussougou et Henri Roger. J’ai entendu le titre "Prends moi dans tes bras" sur France Inter. Grande émotion. 

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now